PARTICULIERS

Fraude au chèque, les bons réflexes

En déclin depuis les années 20001, le chèque reste néanmoins utilisé pour régler des sommes importantes : caution, loyer, location de vacances… C’est le moyen de paiement le plus fraudé en France. Risques et bons réflexes : ayez l’essentiel en tête pour vous protéger.

Le moyen de paiement le plus fraudé

Envoyer un don par courrier à une association, acheter un bien à un particulier, ou encore se faire envoyer un nouveau chéquier par sa banque, qui n’arrive jamais à destination… les occasions de fraude aux chèques sont nombreuses. En 2021, plus de 280 000 chèques ont ainsi été détournés de leur objectif initial, représentant un préjudice global de 465 millions d’euros1.

Un des modes opératoires le plus utilisé par les malfaiteurs est le faux chèque, selon l’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement1.  Le fraudeur ouvre un compte sous une fausse identité pour les encaisser, ou charge un intermédiaire de les encaisser. La falsification de chèques déjà émis, le détournement (soit l’interception d’un chèque par un fraudeur qui l’encaisse à son compte), ou encore la contrefaçon, sont autant de méthodes utilisées.

Comment se prémunir de la fraude ?

1 948 euros : c’est le montant moyen d’un chèque frauduleux en 20211. Une somme relativement importante, qui, détournée ou encaissée à tort, peut mettre l’émetteur en difficulté financière. La Banque de France émet certaines recommandations2 pour limiter les risques de fraude au chèque.  

Rédiger un chèque de manière sécurisée : Gérer les chèques et chéquier en limitant les risques de fraude :

 

Comment faire opposition sur un chèque ou chéquier ?

Si un ou plusieurs de vos chèques ont été volés, ou que vous remarquez l’encaissement frauduleux d’un chèque sur votre compte bancaire, vous pouvez faire opposition en contactant votre banque4. Vous devez ensuite confirmer l’opposition sur le ou les chèques concernés dans un délai de 48 heures, par écrit, à votre banque. Au-delà de ce délai, l’opposition est annulée.

Vous devez également vous rendre au commissariat de police ou de gendarmerie afin de déclarer le vol.

Face à ces risques de fraude en forte progression depuis quelques années, n’hésitez pas à privilégier d’autres moyens de paiement plus sécurisés, comme la Banque de France le conseille3. Les cartes bancaires par exemple, sont le moyen de paiement le moins fraudé.

Désormais, pour valider vos paiements en ligne par carte, vous devez activer l’application « Mon e-paiement sécurisé »  ou utiliser le SMS renforcé.

 

 

1- https://www.banque-france.fr/sites/default/files/medias/documents/rapport_osmp_2021.pdf
2- https://www.banque-france.fr/sites/default/files/medias/documents/20211202_smps_fraude_cheque_v3.pdf
3- https://www.banque-france.fr/sites/default/files/medias/documents/20211202_smps_fraude_cheque_v3.pdf
4- https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2409



Plus d'articles

Contact