Actualités

Le diagnostic patrimonial au cœur d’une stratégie financière

Publié le 11 mai 2021

Changement de vie, entrée d’argent inattendue, nouvelle opportunité : les occasions de dresser un diagnostic patrimonial sont nombreuses. C’est l’occasion d’un moment privilégié où votre conseiller financier prend le temps d’analyser votre situation présente au regard de vos projets futurs ; cela constitue une étape importante dans l’élaboration d’une approche patrimoniale globale adaptée à vos objectifs.

Trois parties constituent les étapes clés d’un diagnostic patrimonial efficace. Une première phase consiste à déterminer votre profil d’investisseur. À l’occasion d’une deuxième phase, vos projets de vie sont étudiés en vue d’établir la meilleure approche patrimoniale et vous permettre de les mettre en œuvre en adéquation avec votre profil investisseur. Enfin, une restitution orientée autour de préconisations est proposée, vous laissant libre choix d’y adhérer ou d’y renoncer. Autant de bonnes raisons de ne pas hésiter à établir un diagnostic patrimonial.

Première étape du diagnostic patrimonial : le profil investisseur

Votre interlocuteur bancaire dresse une photographie complète de vos actifs, quelle que soit leur nature, et détermine votre profil investisseur à travers une série de questions relatives à votre tolérance au risque (profil sécuritaire, prudent, équilibré, dynamique ou offensif),vos objectifs d’investissement et votre horizon de placement, votre situation familiale et professionnelle, votre patrimoine financier et immobilier (vos revenus et ceux de votre éventuel conjoint, vos dépenses actuelles et futures, les événements et critères susceptibles de les influencer), votre capacité d’épargne, votre capacité à supporter les pertes, la composition et disponibilité de votre patrimoine, vos charges financières, la part que vous envisagez d’investir.

Investissements immobiliers, placements, titres boursiers : dans cette première phase de l’élaboration du diagnostic patrimonial, votre conseiller établit la répartition entre tous vos actifs de manière à s’assurer que la composition de votre patrimoine est en adéquation avec vos projets de vie. Cette première étape permet également d’appréhender votre situation fiscale, les règles d’imposition de vos revenus et de votre patrimoine et les différentes opportunités de maîtrise de votre fiscalité. Si vous le souhaitez, votre conseiller peut profiter de cette étape pour procéder à un diagnostic successoral, vous permettant de déterminer qui sont les bénéficiaires, et d’appréhender le montant des droits de succession dont vos héritiers auraient à s’acquitter.

Deuxième étape du diagnostic patrimonial : l’exploration des projets de vie

Cette étape majeure dans l’élaboration d’une approche patrimoniale globale permet à votre conseiller d’attirer votre attention sur les moyens à mettre en place pour servir un ou plusieurs objectifs. Projet d’investissement immobilier locatif, achat d’une résidence secondaire, épargne à destination de vos enfants… les projets peuvent varier. Les choix des moyens mis en œuvre auront nécessairement des conséquences fiscales ; votre conseiller peut vous accompagner dans la maîtrise de la fiscalité : impôt sur le revenu, sur la fortune immobilière et droits de succession.

Troisième étape du diagnostic patrimonial : le temps des recommandations

Parce qu’un diagnostic patrimonial s’envisage toujours de manière personnelle et sur-mesure, il est impossible de prévoir à l’avance quelles seront les recommandations de votre conseiller : faire évoluer la structure de votre patrimoine actuel existant ou élaborer une nouvelle approche patrimoniale globale pour mieux servir vos objectifs. Votre conseiller dispose d’un éventail très large de préconisations en adéquation avec votre profil et vos besoins qui auront été mis en avant lors des précédentes étapes comme par exemple un changement de régime matrimonial, la réalisation de donations, la mise en œuvre de nouveaux investissements socialement responsables, mais également une modification de clause bénéficiaire, l’achat d’un nouveau bien immobilier, ou encore la maîtrise de votre fiscalité.

Y a-t-il un bon moment pour dresser son diagnostic patrimonial ?

Dresser votre diagnostic patrimonial peut offrir l’opportunité d’accéder à de nouveaux investissements dans le cadre d’une diversification de votre patrimoine ; cette approche globale permet aussi de réactualiser votre situation à la suite d’un changement de contexte (naissance, héritage, évolution des revenus). Une étape de vie, une prise de conscience peuvent également conduire à mettre à jour des éléments de votre situation patrimoniale, et ce à tout âge et quel que soit votre objectif : faire fructifier votre patrimoine, préparer votre retraite, ou organiser la transmission de votre patrimoine